Le Guide de survie a Angkor Wat

Tu vas bientôt au Cambodge, tu veux aller voir Angkor Wat et tu n’es pas dans un tour organisé chinois? Alors ce guide est fait pour toi:

 .

  • Conseil 1: le pass trois jours la veille tu achèteras

Le pass est disponible à la vente à partir de 16h le jour précèdent le début de la visite. Et dès que vous l’avez vous pouvez accéder au site, ça ne vous décomptera pas une journée. Donc allez la veille au comptoir, achetez votre pass et allez faire une petite visite + un coucher de soleil gratuit.

En plus vous n’aurez pas à acheter le pass le lendemain matin et gagnerez ainsi quelques précieuses minutes de visite au calme (ou de sommeil, c’est au choix).

 .

  • Conseil 2: du repos tu prévoiras

Le pass 3 jours peut s’étaler sur 7 jours. Et comme visiter Angkor c’est fatiguant (monde, chaleur et surtout lever très matinal. Plus en option nombreux kilomètres en vélo) et que voir des pierres ça peut s’avérer lassant, notre reco est d’alterner: 1 jour de visite/1jour de repos/1jour de visite/1 jour de repos, etc.

Les jours de repos peuvent être facilement comblés à Siem Reap (voir notamment le conseil numéro 6)

 .

  • Conseil 3: ton moyen de transport, attentivement tu choisiras

On ne le sait peut être pas assez mais il y a plusieurs moyens de visiter Angkor. Les plus simples et répandus (je ne parlerai pas des tours organisé, je n’ai pas essayé) étant le tuk-tuk, le vélo et le e-bike.

Le tuk-tuk: permet d’aller loin et vite, est reposant et permet de beaucoup moins souffrir de la chaleur. Prix: 15 à 30$ pour le tuk-tuk complet, selon la distance choisie et l’heure de départ/retour.

Le vélo: permet d’être libre, de partir quand on veut, mais il fait vite chaud. A noter que les routes sont goudronnées et en très bon état. Peu de vélo sur le sable ou autre donc. Prix: 1,5 à 4$ pour 24h, selon le type de vélo.

Le e-bike: sans doute un bon compromis car beaucoup moins fatiguant que le vélo. Attention, ne vous méprenez pas, ce qu’ils appellent e-bike ici ne nécessite pas de pédalage. C’est tout électrique. Prix: 10$ par jour (e-bike 1 place seulement).

 .

  • Conseil 4: tôt le matin tu commenceras

Ca devrait sans doute être le conseil numéro 1 en fait. Pour deux excellentes raisons (voire trois) il FAUT se lever tôt pour apprécier Angkor.

1/ Tous les tours organisés qui déplacent des dizaines de touristes chinois (souvent) bruyants (tout le temps) sont sur place dans les temples principaux vers 8h30 à 9h du matin. A ce moment là il est déjà trop tard pour espérer un peu de calme et  plus de magie. Le but est donc d’en faire le maximum avant cette heure-là.

2/ Le lever de soleil est magnifique. Vous avez sans doute tous déjà vus une photo montrant des dizaines de personnes se poussant pour photographier le lever de soleil sur Angkor Wat. Effectivement il y a souvent du monde. Mais malgré tout, il faut l’avouer ça vaut le coup, c’est magnifique. Et il y a des coins beaucoup moins fréquentés. Si vous êtes là pour la beauté du moment et pas pour sortir la plus belle photo possible sur facebook, vous vous écarterez un peu du point d’eau et vous ne serez pas trop dans la foule.

3/ Il fait vite très très chaud à Angkor, le soleil et les pierres ne jouent pas en votre faveur. Donc pour être plus confort, il peut être mieux de commencer les visites à la fraîche.

 .

  • Conseil 5: le monde tu fuiras

Angkor est très touristique, c’est un fait. C’est aussi assez étendu, mais pas suffisamment pour répartir la foule. Résultat, il peut y avoir beaucoup, beaucoup de monde qui visite le même temple que vous en même temps. Et souvent ça fait beaucoup de bruit, car tout les gens n’ont pas la même notion du respect d’autrui…

Cependant il existe heureusement quelques astuces pour moins souffrir de la foule.

1/ Partir tôt le matin (cf conseil numéro 4).

2/ Eviter de suivre la boucle classique (lever de soleil à Angkor Wat puis Bayon etc etc). Rien n’empêche de suivre cette boucle, mais notre conseil est de commencer par l’étape 2 ou même l’étape 3, ce qui vous donnera pas mal d’avance sur les tours organisés. Vous pourrez faire Angkor dans l’après-midi, c’est tout aussi bien. Vous pouvez aussi faire la boucle en sens inverse: partir par l’est puis visiter les temples du nord et enfin les temples majeurs qui sont à l’ouest.

 .

  • Conseil 6: une piscine tu prendras

Quitte à se répéter, il peut faire extrêmement chaud à Angkor. Les visites sont fatigantes et l’atmosphère de la ville assez oppressante (« tuk-tuk? massage? ») il est donc plus que recommandé si vous le pouvez de prendre un hotel/guesthouse ou autre avec une piscine. Rien de tel pour se remettre et repartir de plus belle. Pour passer l’après-midi quand vous avez commencé la journée de très bonne heure. La bonne nouvelle c’est qu’il n’y a pas besoin de craquer son budget pour trouver un hotel avec piscine, il y en a de très peu cher si vous vous éloignez un tout petit peu du centre (disons 10 minutes à pied du marché). En revanche, réserver, même la veille, est fortement conseillé.

 .

  • Conseil 7: tout tu négocieras

Angkor et Siem Reap sont vus comme des eldorados pour beaucoup de Cambodgiens. Ils savent qu’il y a toujours beaucoup de touristes et que beaucoup d’entre eux ne regardent pas ce qu’ils payent tant que ça leur paraît moins cher que chez eux. Du coup les prix sont souvent gonflés à bloc.

Notre conseil est donc de négocier systématiquement. N’exagérez pas hein, le but n’est pas de payer 30 centimes un repas. Mais n’acceptez pas de payer les 7$ parfois affichés dans les petits restos près des temples. La vrai valeur d’un plat au Cambodge se situe autour de 3$, gardez cela en référence. Ça marche évidemment aussi pour les tuk-tuk, les souvenirs et même les hôtels.

 .

  • Conseil 8: un guide tu auras

Comme bien souvent, avoir un guide à Angkor peu changer votre visite du tout au tout. Voir des pierres c’est bien, les comprendre un peu c’est beaucoup mieux. Donc si vous avez les moyens, le top du top est de prendre un vrai guide, qui montera dans votre tuk-tuk en général et vous expliquera bien des choses. Mais c’est cher. Si vous ne pouvez pas vous le payer, notre conseil est d’avoir au moins un guide papier ou un guide numérique. Si vous n’avez rien prévu ou même en complément, sachez que le guide touristique édité sur place et distribué un peu partout dans la ville fait très bien l’affaire: plans complets, dates, explications principales, rappel du contexte historique etc.

Voilà, si vous appliquez tout ces conseils, vous êtes parés pour profiter à fond de votre visite des temples d’Angkor et pour que votre séjour à Siem Reap soit un moment magique.

Pour lire ce que nous avons fait là-bas (cirque et Gibbon expérience inclus) c’est ici.

Profitez bien!

One thought on “Le Guide de survie a Angkor Wat

  1. karine

    encore, encore encooooooooore 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>