Bamboo boat et vélo à Yangshuo

Chose assez improbable, j’écris actuellement cet article depuis ma couchette dans un bus de nuit chinois. 3 rangées de 7 personnes, sur deux étages superposés et une TV diffusant un film de Kung-fu. Normal.

Le bus de nuit on n’avait pas encore fait, on innove. Ce que je peux vous dire c’est que c’est moins « classe » que le train de nuit: pas de couverture/coussin/draps propres: on utilise ceux qui sont posés sur la couchettes et qui on déjà servi avant un nombre sans doute important de fois (je ne veux pas savoir). Le sac-à-viande est plus que bienvenu dans ce genre de situation!

IMG_3240 IMG_3230

 

 

 

 

Je peux vous dire aussi que ça n’a pas été dessiné pour contenir des hollandais. On a a justement 3 à côté de nous, ils sont un peu en galère. Même moi je ne tiens pas entier (en fait Maggy rentre pile poil).

Le bus vient de quitter Yangshuo et se dirige vers Shanzhen, où l’on devrait être demain matin vers 7 heure, pour traverser la frontière en direction de Hong-Kong.

A mon avis on sera en pleine forme.

Bref, on quitte donc Yangshuo où l’on vient de passer 4 jours. On pensait y passer un peu moins, on aurait voulu y passer un peu plus, mais ça a été 4 jours.

Et la question c’est: Yangshuo c’est où et on y fait quoi?

Oh, that’s a great question, thanks for asking!

Yangshuo, proche de Guilin dans le Xangshi, c’est une petit ville nichée entre deux rivières: le Yulong et la rivière Li et entourée de pains de sucres. C’est une ville trop touristique et pas forcement très jolie (si ce n’est le centre historique, mais vraiment trop touristique) mais avec des alentours MAGNIFIQUES. Il suffit de s’éloigner un tout petit peu pour voir des paysages dingues et faire un bon en arrière dans la chine de toujours: rizières, rivières ,boeufs, paysans aux chapeaux pointus… D’ailleurs les meilleurs hôtels sont assez éloignés de la ville, dans le calme et les moustiques.

Donc Yangshuo on y fait quoi?

En fait il y a plein d’activités:

Celles que l’on voulait faire mais que l’on n’a pas pu pour raisons budgétaires: initiation (ou stage intensif) de Tai-Shi et Kung-Fu, de l’escalde, plein de belles randos et des ballades en scooter dans le coin.

Celles que l’on a faites:

  • Un beau spectacle son et lumière, le spectacle « Impression Liu Sanje » avec 600 acteurs dans un cadre superbe, et une très belle mise en scène.
  • Des ballades en vélo au milieu des rizières et des petits villages de paysans. On a eu la chance de tomber sur le boss de notre auberge qui connais bien le coin et nous a indiqué une ballade menant au « dragon bridge » et évitant presque intégralement les grandes routes.DSC00909
  • Du bamboo-boat sur le Yulong : de vrais canots en bambous poussés par le … pilote (?), un trajet d’une heure super calme, très beau et reposant, surtout après une matinée de vélo sous 32 degrés (et un bon 3000% d’humidité).

DSC00940

  • Du « bamboo-boat » où les bambous sont en plastique et poussés par un moteur sur la rivière Li. Là c’est 2 heures de descente, vraiment incroyables. Le décors de la rivière est magnifique, surtout fait de pains de sucres. On a en plus eu la « chance » de démarrer la descente pile au moment ou commençait une pluie diluvienne qui a bien duré 20 minutes. Résultat on était complètement trempés, mais le bon côté c’est que ça a apparemment arrêté les autres bateaux car on avait la rivière pour nous tout seul. 2 bateaux de touristes croisés en 2 heure, je pense que dans le coin c’est un record. Donc dès que le soleil est revenu, c’était juste parfait.

DSC00987

On était d’autant plus contents de cette descente qu’elle a mis longtemps à se faire: on est parti en bus de Yangshuo pour Xingping un village pas loin, avec l’idée de voir le marché local (pour info, cette région de chine est l’une de celle dans lesquelles on mange des chiens… possible d’en voir en vente sur certains marchés), de voir l’attraction de la ville: le décor qui figure sur les billets de 20 yuans, et de rentrer en bateau. Tout s’est bien déroulé jusqu’à ce qu’en se baladant on se fasse alpaguer par une femme nous proposant un trip en bambou boat (normal).

On demande le prix, elle nous dit 140 chacun, on dit 200 pour les deux, elle dit non, qu’elle nous fait un prix à 280 pour deux, on refuse, etc etc. Tout cela sachant qu’elle ne parle pas un mot d’anglais. Bref, le quotidien en Chine. On continue notre ballade en lui faisant comprendre que tant-pis, on trouvera quelqu’un d’autre ou on rentrera en bus, car on ne peut mettre que 200 (c’était vrai en plus).

Et donc là, au lieu de dire oui ou non et de passer à la suite, elle a commencé à nous suivre dans notre ballade. On s’arrêtait à un endroit, elle s’arrêtait derrière. Puis elle nous reproposait le même prix (et une fois sur deux nous proposait d’aller en bambou jusqu’à un autre village, à l’opposé de Yangshuo). Ca a duré 45 minutes minimum.

J’ai vraiment cru que Maggy allait la tuer!

Donc même quand elle à accepté les 200Y c’était trop tard, elle nous avait trop saoulé. Sauf que dès qu’elle voyait qu’on s’approchait d’autres bamboo-drivers, elle leur criait qu’on était à elle et ils n’osaient plus rien faire. On a été obligé de faire semblant de partir sur un chemin éloigné puis s’enfuir discrètement pour qu’elle nous lâche!

Et là on a trouvé un autre mec qui a accepté 200Y très rapidement. Sauf que lui n’était pas pressé et après avoir encaissé l’argent nous a fait comprendre que son pote arriverait avec le boat dans quelques temps. Il est arrivé 40 minutes plus tard, on a eu le temps de cramer et de peaufiner notre marque de t-shirt de façon magnifique. Et surtout on a eu le temps de laisser le soleil faire place à la pluie.

  • La sortie « pêche au cormorans »: on part de nuit suivre un pêcheur qui pêche avec ses cormorans. En fait il avance avec son bamboo-boat, précédé par ses copains cormorans, lesquels ont un garrot autour du cou leur empêchant d’avaler les gros poissons. Donc dès qu’un cormorans attrape un gros poisson dans son bec, le pêcheur attrape le cormoran en le tirant avec sa perche, lui ouvre son large bec et fait tomber sa proie dans un panier. Malin hein? Cruel?  Raconté comme ça on pourrait croire, mais sur le coup ça ne fait pas cruel, les cormorans ont l’air de jouer le jeu (bon après je ne m’y connais pas assez en cormorans pour reconnaître un cormoran belliqueux). C’est intéressant de voir comment ça fonctionne, mais sinon cette sortie est totalement anti-authentique, avec plus de temps pour la pause photo que pour la partie pêche.

DSC01012

(Rien à voir mais c’est assez marrant, le chauffeur de bus allume toutes les lumières du bus de temps en temps. L’air de dire « vous êtes mal calés, mais vous avez quand même réussi à vous endormir? BIM! Je vous allume la lumière en plein face ». Puis il la ré-éteind pendant 30 minutes…)

  • et en option (mais ça ce n’est pas toujours dispo) une bonne soirée avec 3 français très sympas qui s’est fini par quelques verres de Pastis que l’on a accueilli avec grande joie!

En résumé, Yangshuo c’est un vrai coup de coeur. On n’avait pas prévu d’y aller initialement, on devait redescendre par le sud de Pékin jusqu’à Canton puis Hong Kong. Mais on est vraiment content d’avoir changé nos plans.

Et maintenant, on quitte avec un peu de tristesse mais beaucoup d’excitation la « Mainland China » pour Hong-Kong où on devrait passer 4 jours (l’avion pour Bangkok est déjà booké pour le 3 Juin au soir).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>