Des étoiles pleins les yeux à Vicuña

Après Santiago, et après avoir changé nos plans à cause de la température, nous voulions partir sur San Pedro de Atacama. Mais après ce long weekend férié, tous les bus étaient pris. On a donc improvisé en choisissant une ville étape au Nord: Vicuña.

Vicuña est situé au début de la vallée d’Elqui, zone de production du Pisco chilien et zone semi-aride.

C’est une petite ville, avec en son centre une plaza de armas (comme toutes les villes du Chili on dirait bien), plus loin un musée dédié à Gabriela Mistral (première écrivaine sud-américaine à avoir reçu le prix Nobel de littérature), encore plus loin une fabrique de Pisco et tout autour, rien!

Avec cette description, je résume ce qu’il y a à faire dans la ville!

  • La plaza de armas: elle n’est pas vraiment vivante la journée, où tout du moins pas comme je m’imaginais une place de ce style. Forcément, je m’attendais à quelque chose proche de l’Espagne avec des bars autours et des petits vieux en train de jouer aux dominos en buvant leur café, et des petites vieilles en train de colporter les derniers ragots. Là, rien de tout ça. Seulement quelques personnes sur des bancs et aucun bar à l’horizon. Il y a seulement une après-midi où la place s’est éveillée, pour accueillir un concours de Cueca.

DSC03513

  • Le musée Gabriela Mistral: bon, je crois que, à part si vous êtes fan, ça ne vaut pas vraiment le coup. On peut y voir des objets lui ayant appartenus, des photos, et des extraits de ces textes.
  • La fabrique de Pisco: voilà, enfin quelque chose d’intéressant! Le Pisco c’est l’alcool local, et dans cette immense coopérative, on a pu avoir une visite privée de toutes les étapes de fabrication. La récolte du raisin, la presse, la fermentation, la distillation et l’embouteillage. Et à la fin, une petite dégustation. Ben a opté pour du Pisco pur ambré et on va dire que ça pique! J’ai opté pour un petit cocktail. Normalement le Pisco n’est pas vraiment fait pour se déguster pur, à part pour quelques rares et chères bouteilles.

DSC03503

  • Le rien autour: alors oui, dit comme ça, ça ne donne pas envie mais en fait c’est justement parce qu’il n’y a rien autour et aussi parce que le ciel là-bas est très propre que la région est parfaite pour observer les étoiles! Il y a d’ailleurs plusieurs observatoires: des énormes, scientifiques qui appartiennent aux Etats-Unis mais aussi des petits où l’on peut passer 2h la tête en l’air. On a choisi l’observatoire del Pangue parce qu’il est tenu par 2 astronomes et non pas des guides et aussi parce que le tour était en français. Et on a très bien fait!

Mais d’abord on a eu une frayeur car arrivés au rendez-vous, le gentil astronome flegmatique nous dit que nous ne sommes que 3 ce qui n’est pas suffisant car payer un chauffeur pour si peu de monde n’est pas rentable pour eux. On a insisté gentiment, en criant notre (nouvel) amour des étoiles et en disant qu’on partait le lendemain (ça c’était vrai)… et finalement il a accepté de nous emmener dans sa propre voiture. Après 30 min de trajet très chahuteur et tout en montée, on arrive à un petit hangar. Même sans télescope, on peut déjà voir énormément d’étoiles, plus qu’on en n’a jamais vu! Et là, le toit du hangar se déplace pour laisser apparaitre un télescope de 40cm de diamètre.

On a d’abord quelques explications sur les différences hémisphère Nord et Sud, l’astronome nous montre également Mars, exceptionnellement visible à l’oeil nu en ce moment. Et puis enfin, on a le droit de regarder dans le télescope et on commence avec Alpha du centaure, étoile la plus proche de la Terre qui est en fait une étoile double: imaginez un deux phares de voiture. Ensuite Saturne et ces anneaux et sa lune Titan qui pourrait être habitée par l’homme. Incroyable, il suffirait de faire fondre les pôles au laser ce qui produirait du CO2. Cela créerait un effet de serre et réchaufferait la lune. Et ensuite en mettant dans l’atmosphère des bactéries, le CO2 deviendrait de l’oxygène. Alors, là, quand il m’a dit ça, j’ai fait mes yeux de poissons et ai demandé « non mais en vrai de vrai ce serait possible? je veux dire concrètement et pas théoriquement possible? », « ah mais oui, c’est très facile tout ça » m’a-t-il répondu avec son flegme d’astronome.

NuagesAprès à l’oeil nu on a vu les nuages de Magellan, sortes de taches blanches dans le ciel et qui sont en fait 2 autres galaxies. Non mais c’est pas dingue ça?! Deux autres galaxies que l’on peut voir juste en levant ses yeux! Alors je ne pourrais pas me la raconter en vous les montrant de retour en France parce qu’hélas, elles ne sont visibles que dans l’hémisphère sud.

On a ensuite vu une nébuleuse, sorte de traînée blanche avec un rond noir qui est en fait une fabrique à étoiles. On a également pu voir une étoile en train de mourir et qui avait déjà détruit toutes ces planètes.

(Petite explication les étoiles sont des soleils, ce qui tourne autour des soleils ce sont les planètes et autour des planètes on trouve les lunes.)

Et au télescope on a pu regarder trois autre galaxies , beaucoup plus lointaines encore. Il a aussi fallu se familiariser avec le fait que ce que l’on voit est forcement du passé et peut-être même n’existe plus. Le temps que la lumière d’une galaxie lointaine atteigne le miroir du télescope, des milliers voir millions d’années se sont écoulées et ce que l’on voit est donc âgé d’autant. Ce qui veut dire que plus on regarde loin dans l’espace, plus on remonte le temps. Ce qui fait que si a l’instant T, des habitants d’une autre galaxie avait la technologie suffisante pour voir sur Terre, tout ce qu’ ils verraient ce serait des dinosaures ou voire rien du tout.

Tordu hein? Mais tellement génial!

D’ailleurs, plus loin dans le désert, un autre télescope géant de 40m de diamètre est en construction. Plus le télescope est large plus il permet de voir loin et donc si vous avez bien suivi, de remonter le temps. Le but de ce télescope est donc d’arriver à observer le bigbang!!!

star-wars-1C’était une visite incroyable donc qui vous fait voir les choses d’une autre façon. Et en plus on a pu parler de Star Wars et du fait que Georges Lucas avait deviné avant que ce ne soit prouvé scientifiquement qu’une planète pouvait avoir 2 lunes avec les 2 lunes de Tatouine. Mais que par contre, les voyages à vitesse lumière du Faucon Millenium sont une aberration car ils ne prennent pas en compte la relativité du temps. En gros si Han Solo et Chewbaka ont l’air de voyager en 30 secondes à l’autre bout de la galaxie, ils ont en fait parcouru X années lumières et donc autant de temps se sera écoulé sur leur planète de départ. La princesse Leia sera donc soit plus vieille, voire morte à leur retour.

C’est encore plus tordu non? Si vous voulez approfondir ce concept que je n’explique certainement pas au mieux, je vous renvoie vers Einstein. Et si vous voulez encore plus vous prendre la tête dessus, le paradoxe des jumeaux de Langevin vient questionner la théorie de ce génie.

Et enfin, méga cerise sur l’immense gâteau, j’ai ENFIN eu la réponse à la question que je me pose et que je pose à tout le monde depuis des années! Oui, un astronaute lâché dans l’espace finit bien sûr par mourir, mais son corps de ne détruit pas et il continue donc à dériver pour toujours!

Donc même si Vicuña n’aura pas été un coup de coeur, rien que pour cette visite j’y retournerai 10 000 fois.

Notre prochaine destination est maintenant San Pedro de Atacama, mais n’ayant pas de bus direct depuis Vicuña, on s’arrêtera passer une nuit à la Serena, station balnéaire proche, avant de repartir.

8 thoughts on “Des étoiles pleins les yeux à Vicuña

  1. NicoFredo

    Ouah c’est papy Roro qui aurait aimé voir ça!
    C’est vrai que c’est magique .
    Merci à vous pour ces belles histoires
    Gros bisous de Mamiel
    Nicofred

    • Mag

      Bisous Mamiel!

  2. Chabane Émilie

    C’est juste magique !! En plus j’entends le ton de ta voix et j’imagine ta tête qui nous raconte ça!!
    Encore!

    Des bisouss

    • Mag

      Ma tête émerveillée! Merci poulette de nous suivre. Et non j’ai pas whatsapp parce que ça n’a jamais voulu marcher sur mon téléphone mais j’ai viber par contre.

  3. Seb

    On se demandait si le gentil astronome flegmatique avait eu droit à une petite Tour Eiffel?

    • Ben

      ahah bonne question en effet, encore une fois on n’y a pas pensé.
      ça lui aurait fait tellement plaisir!

  4. Martareche Monie et Jean

    Il fait bon de d’appeler Mistral…les as de la littérature…après Frédéric voila donc Gabriela que je viens de découvrir grâce à vous.
    Quand à l’observatoire de Pangue, nous aussi on a le nôtre…nous avons l’observatoire astronomique du Pic du midi de Bigorre…là vous charriez un peu, allez jusqu’au bout du monde alors que vous en avez un dans les Pyrenées pas très loin de Bolquère….lol…..
    Bon, et maintenant à cause de vous je ne veux plus être enterrée ou brûlée…Je veux aller dans l’espace dériver…..lol….Gros bisous

    • Ben

      Effectivement, l’astronome en chef nous a parlé de l’observatoire du pic du midi. Il est selon lui très bien et nous le recommande chaudement… quand le ciel n’est pas nuageux. Ce qui n’est pas gagné 🙂

Répondre à Martareche Monie et Jean Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>