Hippy Pai

Nous sommes donc dans le minibus pour Pai. On a prévu le coup et pris des médocs anti mal des transports car la route jusque cette ville est HORRIBLE! Des centaines et centaines virages sur une route de montagne, dans un minibus qui vous fait basculer de gauche à droite pendant des heures. Les autres personnes avec nous avaient du prévoir aussi et c’est tant mieux!

Pai, c’est une tout petite ville au Nord de la Thailande. Il n’y a rien à visiter là-bas mais la ville est très connue pour son atmosphère hippy et les activités qu’on peut y faire (à peu près les mêmes qu’à Chiang Mai mais dans un cadre plus convivial). Dans la rue principale se tient un nightmarket tous les soirs, fort joli et avec de délicieuses odeurs de crêpes au nutella et de grillades. Les rues sont remplies de bars, restaurants et petites boutiques. C’est une ville où il fait bon se balader, trainer et prendre un verre.

On y trouve aussi une jolie cascade, un peu difficile d’accès mais rafraichissante (n’est-ce pas Ben?).

Mais on a aussi fait des activités, histoire de piocher dans nos économies!

  • Le rafting: on a opté pour une excursion d’une journée. Le matin est dédié à l’apprentissage des bases et on vogue sur une partie calme de la rivière. Tout le monde s’éclate à envoyer de l’eau sur les autres à coup de rames. On saute du bateau pour nager un peu. Et puis c’est déjeuner tous ensembles avec du riz cuit dans une feuille de bananier et des bananes. Ensuite, enfin les choses sérieuses commencent, on passe aux rapides! Et là c’est l’éclate totale: au son des « go forward » et « faster » du captain, on dévale le courant , on se prend plein d’eau, le bateau se soulève, on crie tous, on rame plus fort et c’est bon on est passé! On remettra ça pour 4 autres rapides. Ce qui est génial, c’est l’esprit de groupe qui se créé en quelque temps car on doit tous ramer pour s’en sortir. Il faut savoir que les rapides sont dangereux et qu’il faut vraiment suivre les ordres du captain : changer de coté dans le bateau, ramer plus fort ou en arrière quand il le dit. Notre captain nous racontera d’ailleurs après le passage d’un des rapides que celui-ci était particulièrement traitre et qu’il y a perdu un de ses amis dont le bateau s’est renversé et qui s’est retrouvé pris dans la machine à laver sans pouvoir s’en sortir. Pour nous, tout s’est bien passé et on aurait adoré avoir encore plus de rapides à descendre!
  • La rencontre avec les éléphants: il y a des tas de centres qui proposent de se balader à dos d’éléphant. Etant particulièrement opposée à cette pratique, car il faut savoir que l’éléphant n’aime pas avoir des gens sur son dos et que pour le faire filer droit il se prend des coups de crochets en métal qui le font saigner et lui laisse le corps plein de cicatrices, on a juste fait une balade à côté de l’éléphant. Alors oui c’est moins sensationnel comme photo que d’être perché sur son dos mais comme ça on peut l’admirer, le toucher et discuter avec le mahout, c’est à dire la personne qui s’occupe de l’éléphant depuis sa naissance. On s’est dirigé vers la rivière et on a pu lancer de l’eau sur l’éléphant pour le laver avant de retourner au camps et de le nourrir de cannes à sucre.
  • Le cour de cuisine thai: on s’est fait une après-midi de cour où l’on a pu apprendre à réaliser un padthai, un soupe coco et un mango sticky rice en dessert. Par contre, pas de chance, nous n’étions que 2 à ce cour là où on s’attendait à se retrouver en énorme groupe. Du coup, la chef s’est dit qu’il n’était pas nécessaire d’être sympathique pour 2 touristes seulement et a préféré garder ses sourires pour le lendemain! Mais, pas grave, on a quand même eu notre petit livret de recettes et promis, on vous fait gouter quand on est de retour. D’ailleurs après 3 mois de voyage, c’était vraiment étrange de refaire la cuisine!
  • Le salon de tatouage et piercing: et oui, il fait le savoir, Pai est aussi connu pour ses tatoueurs. Dans cette toute petite ville on a compté au moins 6 tatoueurs. Les gens y vont car c’est beaucoup beaucoup moins cher qu’ailleurs. Nous, on a tenté le pierceur! Un piercing chacun et je précise tout de suite car je sais que nos mères respectives vont s’en inquiéter, oui, tout le matériel était stérile et à usage unique et oui le lieu était propre, et pour mes parents et non le piercing que j’avais ne me suffisais pas et oui cela ne sert toujours à rien à part que je trouve cela beau!

On aura donc bien écumé toutes les possibilités offertes par la ville. Pai sera d’ailleurs notre dernière destination en Thaïlande car l’on part maintenant vers le Laos.


Pai par mag-ali-96995

3 thoughts on “Hippy Pai

  1. Martine & José

    Apparemment Ben a plus d’affinités avec l’éléphant qu’avec les chats . Attention tout de même , car ça prend beaucoup plus de place à la maison
    Pour le piercing , on confirme : Martine voudrait bien savoir où ….
    Bises

    • Mag

      Oui c ‘est vrai!!! Le piercing est tranquillement logé dans mon oreille. On appelle ça un « snug », je vous laisse regarder sur internet en quoi ça consiste. Bises!

    • Ben

      Oui, j’ai pensé à ramener l’éléphant, mais ça mange 200kg de nourriture par jour. Et comme on n’en ai pas loin non plus, il n’y aura pas de place pour tout stocker.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>