Le lac Inle, en vélo et en bateau

Arrivée donc à 6 heures du matin à Nyaung Shew, la ville proche du Lac Inle.

Des taxis collectifs nous attendent à la sortie du bus, on en partagera un avec le couple anglais et la famille française. S’en suivra un tour assez marrant de la ville où à chaque hôtel un émissaire de chaque groupe descend demander le prix des chambres et à les voir. On est tous dans le même cas: budget serré, pas de réservation et devant l’énorme choix de la ville on préfère prendre notre temps et trouver la meilleure affaire.

Apres avoir enfin trouvé notre hôtel (soit une bonne heure plus tard), on prend possession de notre chambre et on se pose un peu avant de partir se balader.

Mais avant de continuer, il faut que je vous explique en deux mots ce que c’est que le lac Inle. Perché à 884m, il est le second plus grand lac du pays. Deux ethnies y résident, les Inthas et les Shans. Ils vivent de la pêche, de la cueillette, et de la fabrication d’objets traditionnels.

DSC01409Etant donné que l’on a déjà fait plusieurs fois le tour de la ville avec le taxi et qu’il n’y a pas grand chose de spécial a voir, on va attaquer les environs de la ville.
On se dirige donc vers une agence pour louer des vélos (il y en a partout) en passant par le marché.
On enfourche donc nos vélos pour partir en direction de sources d’eau chaude a l’exterieur de la ville.
Les sources ne sont pas dingues et assez chères mais le chemin pour y accéder est très sympa. Enfin les 30 premières minutes sont très sympas: a l’ombre, plat et en suivant un cour d’eau entouré de champs et de petits villages. Les 15 minutes suivantes montent plus et sont sous un bon soleil bien usant.

En sortant de notre repos bien mérité aux bains, nous faisons la connaissance d’un « gang de bikers » composé de deux française, une australienne, une hongkongaise et un américain. Ils sont très sympas et nous passerons le reste du séjour avec eux.
On commence par prendre deux petits bateaux de pêcheurs pour traverse le lac et aller de l’autre coté ( un bateau pour les vélos, un autre pour nous).

Taxi local

Taxi local

Il fait beau, le bateau nous rafraichit et le paysage est magnifique, c’est parfait.
Le trajet nous fait traverser des villages entiers sur pilotis et nous arrivons de l’autre coté au moment de la sortie des écoles, ce qui nous permet de faire le plein de « hello » et de sourires et de croiser les ramassages scolaires locaux…

Départ du bus

Départ du bus

On reprend ensuite nos vélos en direction de la Red Mountain ou se trouve… un vignoble!!
Oui oui, un vignoble, ( qui fait pousser du raisin pour le transformer en vin et tout et tout), en plein milieu de la Birmanie.
Le dernier endroit ou l’on pensait trouver ça!

DSC01466Mais on est contents encore plus que curieux et on grimpe en haut de la colline pour faire la visite du vignoble ( 5 minutes chrono, juste le temps de voir que leur matériel est incroyablement neuf). On s’offrira ensuite une dégustation à 2$ qui nous permettra de gouter un blanc qui râpe la gorge, un rouge très fade puis un rosé et un muscat qui passent plutôt bien.
On reprendra d’ailleurs un bouteille de rosé que l’on dégustera en regardant le soleil se coucher sur la montagne d’en face.
La vie est dure pour nous a ce moment là!

Le lendemain matin, nous avons réservé un bateau pour aller faire le traditionnel tour du lac avec Margaux une des française du groupe de la veille.

Comme nous avons l’ame romantique et beaucoup de motivation, nous avons donné rendez-vous au chauffeur à 5h du mat afin d’être sur le lac à temps pour le lever du soleil. Il doit donc venir nous chercher pour nous emmener au bateau et partir pour la balade.
À 5h birmanes pétantes ( donc 5h30 en fait) le mec se pointe à pied et il faudra donc se taper ensuite tout le chemin jusqu’a l’embarcadère…
Autant dire que le soleil ne va pas nous attendre pour se lever, donc c’est foutu et on commence la journée un peu dégoutés de s’être levés a 4h30 pour rien. D’autant qu’on découvre en même temps que notre pilote ne parle pas 1 mot d’anglais. Vraiment pas un mot, même yes ou no je pense qu’il ne comprenait pas. Et ça doit être l’un des seuls birmans qui ne sourie pas.
On est un peu deg donc, c’est pas lui qui va enrichir la visite d’explications et d’anecdotes!

Enfin bon, la visite est quand même sympa: pendant 6 heures nous allons nous balader sur le lac et voir:


- La vie sur le lac: pleins de bateaux remplis de gens ou de fruits/légumes, les gens qui font leur toilette, font leur lessive, se brosse les dents dans le lac.


- Les pêcheurs avec leur style typique du lac inle: une jambe pour tenir la barre et donc les deux mains libres pour pêcher.


- Un atelier de fabrique de bijoux

– Un atelier de confection de vêtements en soie et lotus. Assez impressionnant de voir les femmes travailler.

DSC01528– Une fabrique de cigares. Enfin une « fabrique »; il y a là 3 femmes qui roulent des cigares à un rythme impressionnant. Des cigares normaux et d’autre avec un mélange de saveurs dedans, un peu sucrés et très bons. C’est d’ailleurs la seule étape où l’on a acheté quelque chose!

– On a aussi bien sur vu un monastère.

DSC01513– Un marché assez sympa. Malheureusement il n’y a pas de vrai marché flottant en ce moment, donc ce marche est terrestre. Mais tout le monde y va en bateau et le parking est vraiment plein. Sur le marché (étant donné l’heure) que des locaux et tout se vend: viandes et poissons un peu, beaucoup de fruits et légumes bien sur, des vêtements (longjis surtout) outils, etc etc. Il y a même un coin assez grand pour le bambou.

On finira ce tour du lac par une visite des floating garden: des immenses plantations de tomates posées sur des herbes flotantes. Un bon moyen de gagner de l’espace sur le lac.
On sera invité à monter dans une cabane de cultivateur où on sera gentiment accueilli: on nous propose du thé, des tomates avec du sel et des gâteaux secs bizarres. Il faut bien visualiser la cabane: un sol de bambou, un toit de feuilles et tout ça sur pilotis au milieu de jardins flottants. Donc évidement un confort plus que basique. Mais accueil chaleureux tout de même, bien que l’on n’ait pu échanger autre chose que des regards, leur anglais étant équivalent a mon birman…

Apéro birman

Apéro birman

Fin de la balade, on ira manger de bonnes shan noodles avec une tomato salad (les succulentes spécialités locales et notre régime pendant notre séjour au lac inle) avant une repos bien mérité.

Le lendemain, nous avons toute la journée avant de prendre le bus de nuit ( youhou!). Je décide de louer un vélo pour aller me balader autour de la ville, Maggy préfère se caler dans un restau/bar avec wifi pour avancer sur le site et sur la suite du programme. Bon, quand je reviens plus de deux heures plus tard couvert de boue, Maggy me dit que le wifi ne marche pas depuis le matin… La Birmanie quoi.

Vers 18 heures on se dirige vers le bus, après avoir passé un très bon moment au lac Inle. 3 jours c’était bien. Plus ça aurait été top s’il avait fait moins chaud. En effet le principal intérêt ici c’est de se balader en vélo autour du lac et de se perdre dans des villages shan (de l’ethnie shan donc) mais avec un gros soleil et 40 degrés suivi de grosses pluies, ce ne sont pas les meilleures conditions.

On part donc au bon moment direction l’un des highlights du Myanmar… Bagan!

6 thoughts on “Le lac Inle, en vélo et en bateau

  1. Margot

    Hello Hello,
    Je suis allée faire un tour sur votre site… envie de voyager à nouveau.
    Je n’avais pas vu votre article sur le Lac Inle. Très cool, je replonge dans le voyage direct.
    Pour les photos, celle de vous 2 sur le bateau, on remarquera que je roupille sec derrière…
    Bref J’espère que votre aventure se passe bien, que vous en prenez plein la vue et découvrez des lieux magiques !
    A très bientôt et bonne route 🙂
    Margot

    • Ben

      Salut Margot. C’est cool d’avoir de tes news. Je comprend bien l’envie de voyager a nouveau!
      J’adore les photos du Lac Inle. C’était vraiment cool ce moment où on a croisé les enfants qui sortaient de l’école!

      J’espère que tout va bien!
      A++

  2. Cousinico

    Hello !
    L’été landais me laisse à la maison (il pleut) pour pouvoir partager un peu votre escale très aquatique ! Merci de partager ici vos aventures, continuez. Ce que vous faites semble vraiment génial ! Des bisous bien français.

    • Ben

      Merci Nico. Oui c’est génial, on est contents, tout se passe bien: pleins de rencontres, de nouvelles découvertes chaque jour. C’est top.

      Profites bien à Vieux-Boucau! j’espère qu’il ne pleuvra pas trop longtemps (bon en même temps c’est les landes hein 🙂 )
      bisous

  3. Martine & José

    Belle balade en bateau , on a l’impression d’être à vos cotés, de croiser les « bus » de ramassage scolaire et de se promener dans le marché local …. c’est très dépaysant
    Le muscat Birman , il fallait oser
    Bises à vous deux

    • Mag

      Le muscat et le rosé birman étaient vraiment pas mal! C’est d’ailleurs un français qui s’occupe de la fabrication du vin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>