Salta et le roadtrip vers le Sud

Ca y est, on y est, notre première ville en Argentine sera Salta. Alors autant le dire tout de suite, on ne sait pas réellement expliquer pourquoi, mais Ben et moi on attend beaucoup de ce pays. C’est clairement celui qui nous attire le plus en Amérique du sud.

Et on commence plutôt pas mal avec Salta, deuxième plus grande ville du Nord. Clairement, on sent l’Espagne dans ses petites rues pavées, sa place centrale et ses bâtiments coloniaux. Il y a aussi beaucoup plus d’énergie que ce que nous avons pu voir au Chili.

On se dit donc qu’on va être bien ici!

DSC03785Mais d’abord, on commence notre recherche de « changeur de rue ». On a fait le plein de dollar US au Chili et il nous faut trouver quelqu’un qui voudra bien nous les changer à un taux beaucoup plus avantageux que dans un bureau de change. On se dirige d’ailleurs en premier vers un bureau vers la place centrale et là, un type nous chuchote « cambio ». Après une discussion entre lui et Ben sur le taux, il nous emmène dans un café pour faire la transaction. Et bah 1000$US, ça fait un paquet de pesos! On vérifie et recompte les billets et là on se sent un peu comme des mafieux et encore plus quand on repart avec notre énorme liasse!

Alors pourquoi faire ça? Parce que là on s’en est sorti pour 1€ = 18,5 pesos, au lieu de 1€ = 10 pesos. L’économie est donc énorme!

Ce système, c’est ce qu’on appelle le blue dollar. En effet les argentins n’ont aucune confiance dans leur monnaie depuis la crise de 2001 et préfère donc s’orienter vers le dollar. Mais, il est très difficile, voire impossible pour eux d’obtenir légalement cette monnaie. De ce fait un marché parallèle s’est construit avec les touristes.

Est-ce que c’est illégal? Oui. Mais pour autant les policiers à côté de la ribambelle de types qui attendent pour échanger, ne disent rien.

Une fois la transaction faite, on peut se balader dans la ville et profiter de notre premier met local: un sundae, mais un sundae au dulce de leche!

En 2 jours, on aura le temps de faire toutes les principales attractions de la ville:

  • La colline et son téléphérique

DSC03796Un vieux téléphérique suisse, permet d’accéder au sommet d’une colline où l’on a une vue sur toute la ville. Bon, la vue en elle-même n’a rien d’extraordinaire, mais prendre le téléphérique est plutôt sympa et le parc en haut de la colline est plutôt mignon.

  • Le musée d’archéologie

Ce petit musée retrace l’histoire des indiens habitants de la région avant l’arrivée des espagnols. Mais le clou de la visite, ce sont les momies des 3 enfants retrouvées en haut d’une montage proche. En effet, les incas réalisaient très souvent des sacrifices en haut des montagnes pour honorer les dieux. Croyant qu’il fallait donner autant que ce que l’on voulait recevoir, ils choisissaient souvent de sacrifier des enfants, biens les plus précieux d’une communauté. Ceux-ci étaient choisis en fonction de leur perfection physique (à l’époque les critères étaient bien différents, par exemple, on déformait souvent la tête des enfants pour leur donner une forme conique, une tête d’oeuf quoi!) et c’était un honneur d’être choisi. Les enfants étaient conduit sur un lieu de cérémonie et étaient acclamés. Plus tard ils les faisaient boire, jusqu’à endormissement puis ils les enterraient vivants en haut de la montagne. Dans leur vision des choses, les enfants ne mourraient pas vraiment, ils commençaient juste un voyage pour rejoindre les dieux.

Le froid en haut des montagnes empêchant le développement de bactéries, 3 enfants « naturellement momifiés » ont été retrouvés en très très bon état. Et le musée permet de voir une des momies. Une seulement car pour les garder en bon état, ils font des rotations. Quand elles ne sont pas exposées, elles sont gardées dans une sorte de frigo.

C’est assez impressionnant de voir cette momie aussi bien conservée, avec ses vêtements, sa coiffure…

  • La peña

IMG_4663L’endroit typique argentin, c’est la peña soit un restaurant avec de la viande et des groupes qui viennent chanter des musiques traditionnelles accompagnés de danseur.

On y a passé une soirée plutôt sympa même si c’est clairement un truc de touristes. Pour autant nous étions les seuls non argentins dans le restau.

Après avoir bien arpenté la ville, nous avions déjà prévu de louer une voiture et de partir faire la boucle au sud de la ville pendant 3 jours. Jusqu’à la veille de notre départ, nous avions espéré rencontrer des gens pour leur proposer de partir avec nous et réduire le cout du roadtrip. Et, la veille au soir, alors qu’on y croyait plus et qu’on noyait notre déception dans une bouteille de vin dans le jardin de notre hostel, on a vu arriver un couple de canadien qui s’est tout de suite joint à nous et qui a accepté de nous accompagner!

Le lendemain, on part donc tous ensembles dans la voiture en faisant un peu plus connaissance. Et là au fil des échanges, on se rend compte qu’on est avec « le couple de blonds »! Il est médecin urgentiste et elle est artiste peintre! Il parle anglais, français et espagnol. Elle parle anglais, allemand et espagnol. Ils comptent aller à Buenos Aires pour prendre des cours de Tango car ils ont besoin d’un rafraichissement de leurs connaissances. Ah et aussi, juste pour le plaisir ils aiment bien apprendre d’autres langues. L’été dernier ils ont appris l’italien par exemple. Et après avoir fait le conservatoire mais arrêté pendant des années, il vient de reprendre le piano et il joue du Chopin! Et il est photographe aussi un peu. Et après en Patagonie, ils comptent bien faire le trek difficile de 3 jours parce qu’ils aiment bien partir tous seuls pendant des jours………. voila, voila………….

Bref, ils ont pu nous raconter pleins de choses pendant le trajet à travers des paysages magnifiques.

On fera un stop à « la garganta del diablo », site incroyable où vous avez l’impression d’être dans Inception et qu’on aurait replier la Terre!

DSC03810

Et un deuxième à l’ « amphitéatro » où on se fera gentiment alpaguer par un argentin qui avait envie de nous raconter toute sa vie. Ce qu’on retiendra surtout c’est que ce jour là, c’était les 40 ans de sa femme et qu’ils avaient eu ensemble 11 enfants! Oui oui, 11!

DSC03823

On s’arrête ensuite pour la nuit à Cafayate, ville de production de vin et on ira manger dans une bodega un repas pas terrible pour le prix. Mais le but était surtout de faire une dégustation. Ils n’en font pas, alors on décide de se la créer. On est 4 et on prend 4 demi bouteilles différentes!

Le lendemain, les blonds nous quittent car ils doivent attraper leur vol pour Buenos Aires. Nous on continue et on va vers les ruines de Quilmes: ancienne ville indienne qui a résisté pendant longtemps à l’envahisseur espagnol. On peut y voir les restes de leurs maisons semi-enfouies et des énormes cactus!

DSC03909Puis on reprend la route vers Cachi où on passera la nuit à travers des paysages semi-desertiques aux airs de Colorado. On se balade dans ce petit village et on visite de façon très privée puisqu’il n’y a que nous, une bodega artisanale avec une belle vue, du bon vin et un chat tout doux tout mignon!

Enfin on retourne vers Salta, juste à temps pour assister au match Riverplate vs Boca Junior dans un bar. Au début, on se dit qu’il n’y a pas trop d’ambiance par rapport à ce que l’on attendait, mais en fait, dès que le ballon d’approche des buts, les gens font des « wooooooooooooo » tous en coeur et quand c’est le but, c’est la folie!

Le lendemain, on se cale tranquillement sur la place pour lire au soleil avant d’aller prendre notre bus de nuit pour Cordoba.

5 thoughts on “Salta et le roadtrip vers le Sud

  1. NicoFredo

    Benji, tu as adopté une coiffure de gaucho?
    Et tu as l’air un peu remplumé. Tu as repris des kg?
    En tout cas, les paysages plissés sont magiques! Incroyable ce que la nature peut façonner. Est-ce une zone particulièrement sismique?
    Bisous

    • Ben

      Ahah merci, je suis passé chez un coiffeur Chilien, ça n’a pas trop été une reussite.
      Possible que je reprenne un peu des kilos perdus en Asie, mais je suis encore loin de mon poid normal. A voir si encore quelques semaines d’empanadas et de viande font le travail!

      Et pour les paysages, c’est un mix de seisme et de travail de l’eau!

      Bisous

  2. Mathieu

    1€ = 18 pesos au marché noir !!! Wow… ça sent la crise à venir en Argentine!

    Merci de ce chouette article, j’avais complètement oublié le musée avec les enfants momifiés, je m’en souviens parfaitement maintenant grâce à votre article, merci bcp!

    Profitez bien du reste de l’Argentine

    • Ben

      Merci Mathieu.
      Oui, je pense qu’on a changé au meilleur moment aussi. Le pesos est déjà remonté un peu.
      Plutôt une bonne nouvelle pour l’Argentine j’imagine.

      En tout cas ce taux de change fait que tout est vraiment peu cher!

      A++

  3. Martareche Monie et Jean

    Salut les « mafieux » échangeurs d’argent de contrebande ..et buveurs de vins en sus……..
    Vous reste plus que dix ans pour faire vos 11 enfants….la quarantaine approche vite….
    Vos photos sont magnifiques….j’attends celle de Cordoba….
    Bonne visite de l’Argentine….Bizzzzzzzzzz

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>