Xi’an, le berceau de la Chine

Après 3 jours passés dans la magnifique petite ville de Pingyao, on remet (avec absence de joie) nos gros sacs sur nos petits dos et c’est reparti pour 1 nuit de train direction la ville de Xi’an.

La fille de l’auberge par qui nous sommes passés pour acheter les billets ne nous a pas demandé les places que l’on voulait, ça sera donc la surprise. Arrivés à la gare on compare nos billets avec d’autres français qui attendent le même train: nous sommes fixés se sera hard sleeper. (A savoir que les trains chinois se décomposent en général entre Hard seat / Hard Sleeper et Soft Sleeper).

En hard sleeper les compartiments n’ont pas de porte et contiennent chacun 2×3 couchettes superposées. Quand ils appellent cela « hard »sleeper ils ne mentent pas je vous assure c’est assez hard!

Couchettes en hard sleaper

Couchettes en hard sleeper

Donc, les conditions ne sont pas au top et ça nous rappelle un peu le lointain transsibérien, mais en même temps on prend le train à minuit et on arrive à 9 heures donc on n’est là que pour (vaguement) dormir. Ca passe!

Arrivés à Xi’an le lendemain matin, nous n’avons finalement pas beaucoup dormi: Maggy était près des toilettes et entendait des gens racler/cracher toutes les 5 minutes, pour ma part j’étais réveillé à chaque arrêt par les gens qui montent/descendent. Mais bon, on est bons pour attaquer la journée quand même.

Direction notre auberge de jeunesse donc, elle est centrale, très grande, propre et surtout occupée par des chinois. Très peu d’occidentaux ici. En soit ce n’est pas du tout un problème mais on sait qu’on ne fera pas trop de rencontres ici!

Le dortoir que nous avions réservé s’avère être un dortoir de 3 lits seulement et le troisième ne sera jamais occupé: coup de chance et bon repos en perspective.

Nous pouvons donc partir à l’assaut de la ville:

(un peu d’histoire) Xi’an est surtout connue internationalement depuis 1974 et la découverte par un fermier local d’une petite armée de soldats de terre cuite enterrés. Mais bien avant cela, Xi’an a été une ville très importante dans l’histoire de la Chine: c’était l’extrémité de la route de la soie qui allait jusqu’à Rome et la capitale du pays depuis 200 avant JC et pendant 11 dynasties.

En trois jour nous aurons donc l’occasion de: faire le tour de la ville sur les remparts en vélo, aller voir les drum et bell towers, aller voir la fameuse pagode et le spectacle son et lumières de jet-d’eau à ses pieds. On aura également passé pas mal de temps dans le quartier hui (comprendre musulman), notamment pour voir la très ancienne mosquée mais surtout pour manger. Et évidemment nous sommes allés voir l’armée de soldats de terracotta.

Big wild goose pagoda, Xi'an

Big wild goose pagoda, Xi’an

Alors en résumé, qu’est ce que ça donne? Ben cette grande ville a de très beaux monuments: la big wild goose pagoda est jolie, les tours sont magnifiques (notamment le soir avec l’éclairage), les portes de la ville aussi. Après, Xi’an est une ville peu préservée, les remparts n’ont pas énormément d’intérêt et on commence à être lassés par les temples et pavillons chinois, donc nous n’avons pas fait toutes les visites.

Enfin le clou du spectacle à Xi’an c’est bien sûr l’armée de terre cuite, et là nous n’avons pas été déçus. Nous avons fait l’excursion avec Jean-Marie et Carole (comme à la muraille de Chine) ainsi que Thomas et Dominique, deux autres français rencontrés à Pingyao.

Nous avons pris un guide anglophone, ce qui s’est avéré être une très bonne idée car les détails et l’histoire du tombeaux rendent la visite vraiment passionnante.

Pour vous la faire courte: Qin Shi Huang a réussi en 221 av JC. à unifier toute la Chine (par la guerre hein, pas en faisant pote avec tout le monde). Il s’est donc proclamé 1er empereur de Chine, la classe. Il semblerait qu’il s’appréciât bien et décida donc très tôt de se faire construire un mausolée incroyable. Le mausolée ne se visite pas car il est enterré et le gouvernement Chinois ne veut pas y entrer tant qu’ils ne sont pas sûrs d’avoir les méthodes archéologiques qui garantissent de ne rien abimer. De plus, ils ont peur que les pièges placés dans le mausolée pendant sa construction pour lutter contre les pillages ne soient encore en place! Mais d’après des récits historiques, il semblerait que ce tombeau soit l’un des plus beaux jamais construit (on parle de 700 000 hommes pour le construire!)

A un moment, Qin a commencé à se dire qu’après sa mort son âme continuerait à vivre sous terre et qu’il avait donc besoin d’une armée pour l’accompagner dans la mort. Il a donc commencé à faire construire une armée de 8000 soldats, chevaux, charrettes, archers etc etc pour l’accompagner.

l'armée de terracotta, Xi'an

l’armée de terracotta, Xi’an

Ce qui est complètement fou c’est que chaque soldat était fait à partir d’une personne réelle (et en taille réelle, ce qui paraît incroyable car les soldats font la plupart près de 2 mètres) donc avec un visage distinct, une coiffure différente et chacun était peint. Ca devait être dingue à voir.

Ensuite il a fait enterrer cette armée sous 2 mètres de terre et ce n’est que 2000 ans plus tard que des fermiers ont voulu creuser un puits et l’ont découvert. D’ailleurs pour la petite histoire, l’un des fermiers est toujours là et on l’a vu au shop du musée: il passe maintenant ses journées à dédicacer des livres aux visiteurs (enfin le livre qu’ils vendent sur place, il ne signera pas votre routard!).

Il y a pleins de choses à raconter sur cet endroit et la visite vaut vraiment le coup.

Notre deuxième coup de coeur à Xi’an c’est donc la bouffe 🙂

Le quartier musulman est plein de petites rues remplies de petits restos. La nourriture du Shaanxi (province de Xi’an) est très riche. On a adoré le jus de prune, le pain et le Yang Rou Pao Mo: un bouillon de légumes et mouton versé sur du pain émietté… Bon… j’avoue: raconté comme ça ça ne fait pas rêver. Mais c’est vraiment très bon!

Voici comment ça fonctionne en trois étapes:

 

Nous avons également passé une soirée sympa à Xi’an avec nos 4 compatriotes et 2 chinois rencontrés sur Couchsurfing. Ils nous ont emmenés dans un premier resto de dumpling, ou nous avons mangé des excellents raviolis, autre spécialité locale et bu leurs habituelles bières servies dans des bouteilles de 600ml mais très très peu forte.

A la table d’à côté, tout au fond du petit resto, il y avait un mec avec 7 bouteilles vides sur sa table, déjà bien bourré, qui a commencé à parler avec nos amis chinois. Je crois qu’ils les saoulait vraiment, mais est-ce par politesse ou autre, ils ne voulaient pas l’envoyer balader et se le sont farci à tour de rôle pendant bien 20 minutes. Il leur a notamment raconté qu’il était flic et que le lendemain Poutine venait à Xi’an mais que c’était secret. C’est au moment ou le mec a commencé à pisser sans se lever de sa chaise qu’ils ont voulu que l’on parte rapidement du resto….

Pour ma part, le pire moment est venu quelques secondes après ça, quand il nous a rattrapé à la caisse et a insisté pour me serrer la main avant qu’on ne parte… VDM.

A part cet instant ou j’ai hésité à mettre directement ma main dans un four à pain pour la décontaminer, nous avons passé un bon moment à Xi’an et avons même pu nous reposer un peu avant de prendre l’avion pour Shanghai (et oui, l’avion! on s’est fait plaisir!)

 

8 thoughts on “Xi’an, le berceau de la Chine

  1. amelie

    Petite pause au travail pour lire un peu votre périple! tout ca a lair fou! 🙂 j’ai du retard dans les posts, il faut que je reprenne ceux du début. bisous!

    • Ben

      Bon courage alors! Y’a beaucoup à lire 🙂
      Bisous

  2. Anonyme

    Il semblerait que mes menaces ne soient pas prise au sérieux…
    C’est dommage
    ça va saigner
    Retenez moi sinon je vais faire un malheur

    • Ben

      Ahahah désolé anonyme on a été un peu occupés et surtout des galères avec iMovie.

      Mais n’oublie pas que je sors d’un mois en Russie et Chine, j’ai appris les bases de la censure et n’hésiterai pas à mettre en pratique!

  3. Martareche Monie et Jean

    oui..oui..oui..du lourd sur le couple nomade….on veut tout savoir…ah…ah…ah.

  4. Incognito de jacou

    J’adhère à l’ultimatum et promets à tous du croustillant, caramba!

  5. Anonyme

    Près d’une semaine sans nouveau message, ce n’est pas tolérable! Je menace donc de faire une révélation fracassante sur le passé de benji et maggy à chaque nouvelle journée sans message, et ce à compter de demain.

  6. Martareche Monie et Jean

    Nous reprenons le cours de votre périple chinois…..
    amusant, à Madère nous avons entendu parler de l’armée de terracota…un Portugais (très riche) a fait construire quelques répliques de ces soldats qu’il expose dans son magnifique jardin…(il a dû faire le même voyage que vous…lol…)
    Comme toujours Jean salive devant toutes les bonnes choses que vous manger……
    Gros bisous à vous deux et bonne continuation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>