En route pour la Mongolie

De retour à Irkutsk après l’île d’Olkhon (Irkutsk c’est vraiment le point de passage inévitable dans la région) nous y passons l’aprèm avant de reprendre le train pour Ulan Ude: courte étape en Sibérie sur notre route vers la Mongolie.

D’un point de vue pratique, on aurait pu prendre le train de Irkustk jusqu’a Oulan bator directement mais c’est super long (heures) car le train s’arrête environ 10 heures au passage de la frontière! Pas de changement de rails ici, mais c’est le temps qu’il faut pour faire les formalités pour tous les passagers du train.
On a donc pris une autre option: Irkutsk > Ulan-Ude en train (7 heures; c’est le passage le plus beau du transsiérien car on longe le lac Baïkal pendant plusieurs heures)
Puis Ulan-Ude >> Oulan Bator (UB) en bus (12h environ).

Après nos 7 heures de train, qui nous auraient parues insurmontables il y a encore 1 mois, mais qu’on avale tranquillement maintenant, nous avons donc fait une courte halte a Ulan Ude , la capitale Bouriate (du peuple Bouriate).
Juste le temps de voir la plus grosse statue de la tête de Lenine au monde, de trainer dans un bar (et faire une dédicace à Gilou pour son Birthday) et de manger bouriate (n’y allez surtout pas pour ça hein!).
Il n’y a pas grand chose à faire ou voir ici de toute façon. Ou alors il faut vraiment sortir de la ville.
Si vous vous motivez quand même à y aller, on recommande l’Ulan-Ude hostel: super accueil et très bien placée.
Une aprèm + 1 nuit à Ulan-Ude donc et ce matin réveil à 6 heures (et ouais , vous croyez qu’on fait des grasses mat ou quoi?) pour aller prendre le bus dans la bonne fraicheur matinale; un bon 2-3 degrés je pense. On est contents de quitter la Sibérie, on commençait depuis quelques jours à avoir envie de changer d’air.
DSC00320 DSC00325 DSC00328
Et surtout on est vraiment impatients de découvrir la Mongolie!
C’est donc parti pour 3h30 de bus jusqu’a la frontière puis tout le monde descend, on passe la douane puis l’immigration ( ou peut être dans l’autre sens, on comprend pas mieux le mongol que le russe donc on n’en sait rien!) et 1h 30 plus tard on remonte dans le bus et nous voici enfin sur les terres de Genghis Khan (Chenggis Khan en Mongol)! Je précise qu’encore une fois nous sommes les seuls touristes dans un bus à moitié vide, on sent que l’on est toujours hors-saison.
On arrive ici excités et plein d’à priori: Mongolie = immenses steppes désertes, des chevaux de partout et un peuple nomade qui vit dans des Yourtes.
Et contrairement à ce qu’il se passe souvent, on ne nous avait pas menti: 300 mètres après la frontière on croise déjà notre premiere yourte. Puis les premiers troupeaux de chevaux ( sauvages? non!) quelques minutes plus tard.
Après 1 heure de route le bus s’arrête dans une toute petit ville pour manger dans un resto choisi avec soin par la compagnie. On s’attend donc à se faire allumer sur les prix et à manger du mouton pas bon, pas du tout. Des plats à 2 euros que l’on a du mal à finir (alors qu’on à vraiment vraiment faim à ce moment là, croyez moi) et délicieux: on la sent bien la Mongolie 🙂
Vers 16 heures, on arrive donc enfin à Oulan-Bator, réputée capitale la plus froide du monde (et pour beaucoup la plus moche aussi!). Il fait assez bon, on prend un taxi pour nous approcher de l’hostel et là on à notre premier vrai contact avec la population: la taxi ne parlant pas anglais, il alpague une dame dans la rue lui demande de faire la traduction pour le payer et nous expliquer comment continuer à pied jusqu’à l’hotel. Puis il lui demande de veiller sur nous et de s’assurer que l’on ne se perdra pas. La dame s’execute et comme si c’était le plus normal du monde, commence à nous accompagner, nous orienter, chercher avec nous… Elle serait sans doute restée jusqu’à ce que nos valises soient posées dans la chambre si on n’avait pas insisté pour qu’elle reprenne sa journée normale! Gentille comme tout.
On arrive donc à notre hostel (le fameux Golden Gobi, bien connu de tous les backpapers qui transitent par Oulan Bator) et on se renseigne de suite sur les excursions.
On nous propose alors plusieurs options:
– rejoindre un groupe pour 3j/2n avec guide et chauffeur pour faire un tour vers l’ouest et le sud d’UB
– faire un « ger to ger » = prendre un transport publique jusqu’à un petit village où une famille de nomade viendra nous chercher, on passerait la journée + nuit avec eux avant d’aller le lendemain en cheval jusqu’à une autre famille, puis de celle-ci en chameau à la suivante et ainsi de suite pendant 4 nuits.
– Un mix des deux: on rejoint le groupe pour les 2 premières nuits puis on enchaine 3 nuits en ger-to-ger
Le problème du ger-to-ger c’est que les familles ne parlent pas un mot d’anglais. Donc on se disait que ça serait frustrant de ne pas pouvoir poser de questions, discuter etc. Et puis on avait bien envie de faire ce tour avec d’autre gens, pour changer.
On était donc partis sur l’option 3 qui nous paraissait le mix parfait pour d’abord apprendre la culture, poser nos questions au guide etc etc puis vivre avec des familles pendant 3 jours. Mais au détour de la conversation la fille de l’hostel nous lâche qu’il n’y aura ni toilettes ni douches pendant 5 nuits et qu’en générale on dormira dans la même yourte (on dit « ger » en Mongol) que la famille. Donc souvent sur un matelas au sol.
>> A ce moment là j’ai senti qu’on perdait Maggy à chaque phrase! Autant le transsibérien pendant 3 nuit ça a pu passer, mais là ça ne servait à rien d’insister.
GO pour l’option 1 alors! Et c’est parti pour 3 jours/2 nuits intenses dans la steppe mongole…

6 thoughts on “En route pour la Mongolie

  1. KARINE

    excellentes photos 🙂

  2. Nico

    C’est une vraie histoire votre périple… C’est mortel !!!

  3. Tang

    Et ben Mag, il y avait pas de club med dans la région ???

    • Val

      +1 sur le commentaire de Tang !

  4. Martareche Monie et Jean

    Magguy tiens bon…tu reverras la civilisation un jour…

    • Ben

      Yes! elle a tenu, et gros retour à la civilisation à Pékin! ça fait pas de mal en effet.
      bisous à vous deux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>